Réforme de l’espace Schengen, pacte migratoire, Europe de la défense… Jeudi, le chef de l’Etat a présenté ses priorités pour la présidence française du Conseil de l’Union européenne, début 2022. Un programme ambitieux, parfois trop au regard de ses prérogatives réelles.

A défaut de présenter son programme pour la France – puisque, à quatre mois de l’élection présidentielle, il n’est officiellement pas candidat à sa succession –, Emmanuel Macron a livré, plus d’une heure durant, sa vision pour l’Europe. Jeudi 9 décembre, le chef de l’Etat a présenté ses priorités pour la présidence française du Conseil de l’Union européenne (UE), prévue au premier semestre 2022, et décliné ses thèmes de prédilection pour une Europe « pleinement souveraine, libre de ses choix et maître de son destin ».

Lire aussi  Emmanuel Macron lance la présidence française de l’UE : retrouvez la conférence de presse

En énumérant les nombreux chantiers qu’il compte mener – réformer l’espace Schengen, faire avancer le pacte migratoire, accélérer la construction de l’Europe de la défense, « refonder en profondeur » la relation entre le Vieux Continent et l’Union africaine, « bâtir un nouveau modèle européen de croissance », « repenser le cadre budgétaire », concilier le développement économique et la transition climatique, réguler le monde numérique… –, Emmanuel Macron a semblé faire abstraction des réelles prérogatives que donne une présidence du Conseil de l’UE, de même que son caractère temporaire.

« La présidence tournante, ce n’est pas simplement une fonction hôtelière, c’est aussi une fonction d’inspiration, de déclencheur », Emmanuel Macron

D’autant plus que, dans le cas de la France, le temps durant lequel Paris pourra prendre des initiatives sera encore plus limité qu’à l’accoutumée – deux mois et demi –, compte tenu du devoir de réserve qui s’impose à Emmanuel Macron et à ses ministres dans le cadre de la campagne électorale française. Qu’importe, le chef de l’Etat a cité aussi bien des projets déjà dans les tuyaux – la Commission doit présenter, la semaine prochaine, sa proposition de réforme du code Schengen – que des projets de directives bien

You Might Also Like

03 Comments

Leave A Comment

Don’t worry ! Your email address will not be published. Required fields are marked (*).

Get Newsletter

Advertisement

Voting Poll (Checkbox)

Voting Poll (Radio)

Readers Opinion